L’Art-thérapie, c’est quoi?

Qu’est-ce que l’art-thérapie?

L’art-thérapie est une discipline des sciences humaines qui étend le champ de la psychothérapie en y englobant l’expression et la réflexion tant picturale que verbale. Bien qu’en art-thérapie la personne puisse aborder le même type de problèmes que dans une thérapie verbale conventionnelle, elle s’engage toutefois dans le processus thérapeutique en créant une œuvre avec le matériel d’arts plastiques tout en discutant avec le ou la thérapeute. L’équation production artistique et discussion ainsi que la manière précise par laquelle ces deux modes de communication fusionnent, dépendent de l’individu et de la situation.

Quoi qu’il en soit, toutefois, la production d’une image est primordiale en art-thérapie.

Aucun talent artistique ni habilités particulières n’est requis pour pouvoir bénéficier pleinement de l’art-thérapie. Le processus créatif comme l’œuvre produite sont considérés davantage pour leur portée thérapeutique que pour leur valeur esthétique. L’art-thérapeute joue le rôle de témoin, de guide ou de catalyseur qui va s’offrir pour assister la personne à exprimer sa créativité et à ‘’traduire‘’ son langage créatif en pistes d’exploration significatives et en prise de conscience personnelle.

Quoique la pratique de l’art-thérapie soit mieux reconnue pour sa contribution dans les milieux cliniques des établissements de santé mentale et les hôpitaux, celle-ci s’étend bien au-delà des services de santé et englobe le domaine des services sociaux, des corporations, de l’éducation, de l’interculturel, et du communautaire.

Qui peut bénéficier de l’art-thérapie?

L’art-thérapie est un processus thérapeutique efficace pour divers groupes d’âge et pour des personnes d’origines diverses. Les gens aux prises avec toutes sortes de difficultés tant physiques, émotionnelles que spirituelles ou intellectuelles, trouveront que l’art-thérapie est d’un grand secours.

L’art-thérapeute travaille autant en individuel qu’avec des couples, des familles, des groupes ou des organismes. Il peut être le thérapeute principal ou il peut offrir de la thérapie en complément de services d’autres professionnels, tels que le médecin, le psychologue, le psychiatre, l’infirmier(e), l’enseignant, le travailleur social, ou le pasteur.

L’habileté artistique n’est pas un pré-requis pour faire de l’art-thérapie. La qualité technique et l’attrait que suscitent des œuvres produites par les personnes n’ont pas d’effet direct sur la valeur thérapeutique de l’intervention en art-thérapie. Le processus intrinsèque à la créativité, conjugué aux histoires significatives racontées à propos du produit comme du processus, est primordial dans l’expérience thérapeutique.

Enfin, notons que non seulement l’art-thérapie aborde les problèmes cliniques, mais elle procure des avantages considérables aux personnes qui désirent explorer et renforcer leur créativité et l’expression de soi.

Pourquoi choisir l’art-thérapie?

Mots et images.

Un des avantages de l’art-thérapie est de permettre l’expression de pensées et de sentiments tant par l’image que par les mots. À cet égard, il s’agit d’une forme de communication plus accessible pour des individus qui ont des difficultés à parler tels que les petits enfants, les personnes atteintes d’accident cérébro-vasculaire ou lors d’échanges entre des personnes issues de cultures différentes et incapables de communiquer efficacement avec le thérapeute par la parole.

L’image peut aussi être très utile lorsque l’individu a tendance à trop rationaliser ou lorsqu’il se trouve dans une impasse en thérapie verbale. Cependant l’art-thérapie ne saurait être uniquement une solution de rechange quand la thérapie conventionnelle a échoué. En fait l’art-thérapie, en tant que telle, est une approche thérapeutique bénéfique.

Bien d’autres avantages
Voici quelques-uns des avantages les plus importants procurés par l’art-thérapie.

À travers la pratique artistique, l’art-thérapie renforce la créativité. C’est important puisque le processus créatif lui-même est crucial pour parvenir à un changement positif, qu’il s’agisse de croissance personnelle, de guérison, de prise de conscience ou de résolution de problèmes.
À l’instar des rêves, les œuvres peuvent être vues comme des portes d’entrée vers l’inconscient, augmentant ainsi la probabilité de dévoiler des problèmes, des conflits et des préoccupations sous-jacentes qui pourraient être évoqués en thérapie.
Les œuvres produites peuvent servir d’archives précieuses pour mesurer les progrès thérapeutiques de la personne et peuvent s’avérer très utiles lors de la révision de l’ensemble des images pour identifier les points tournants apparus en cours de traitement.
L’art-thérapie favorise l’intégration, l’intégrité et la cohérence en encourageant l’artiste/individu à communiquer tant visuellement que verbalement, tout en s’engageant dans un processus à la fois physique, émotionnel et intellectuel.
En faisant en sorte qu’elle use des arts plastiques dans un environnement propice, on aide la personne à vivre une expérience qui est particulièrement absorbante et agréable. L’activité créatrice peut aider à réduire le stress et l’intrusion de pensée négative, tout en augmentant la confiance en soi, la concentration et des sentiments positifs. Cet apprentissage in situ se transfère aisément à d’autres situations dans la vie.

Traits distinctifs de la profession

Les psychologues, les ergothérapeutes et les enseignants en arts plastiques peuvent s’intéresser ou avoir recours, de temps en temps à des méthodes qui se confondent avec celles des art-thérapeutes. Cependant, en comparaison avec les art-thérapeutes, la caractéristique de ces autres professions est d’utiliser une combinaison d’art et de psychologie de manière plus circonscrite.

Depuis longtemps les psychologues font usage d’objets d’art ou d’exercice de dessin à des fins spécifiques d’investigation et d’évaluation de leurs patients.

Quelquefois ils vont même jusqu’à emprunter à l’art-thérapie ses outils d’évaluation. Quand ils travaillent avec des personnes plus jeunes, le recours aux arts plastiques (et au jeu) va de soi. Les ergothérapeutes ont tendance à utiliser les arts plastiques comme une activité visant un objectif prescrit tel que le loisir ou la rééducation physique. Les enseignants en arts plastiques se servent de moyens artistiques pour favoriser l’expression et la croissance personnelle de l’étudiant. L’enseignement vise surtout à apprendre l’utilisation de techniques et d’instruments afin de permettre à l’élève de maîtriser un langage artistique; C’est souvent la dimension esthétique que l’on valorise et sur laquelle on met l’accent.

L’expertise de l’art-thérapeute

Les thérapeutes reçoivent une formation spécifique dans laquelle se trouvent réunis les principes et les pratiques issus tant des arts visuels que de la psychologie et ce, en une approche unique, cohérente, et interdisciplinaire. Grâce à leur familiarité et leur habilité à utiliser le matériel artistique, le processus créatif, les théories et les techniques psychologiques et psychothérapeutiques, les art-thérapeutes encouragent l’expression créatrice, l’introspection, et permettent au patient de relever des défis et de résoudre des problèmes. Comparativement à d’autres professionnels, les thérapeutes ont une compréhension bien plus profonde et étendue des échanges réciproques entre création artistique et psychothérapie. Ils ont l’art d’aborder à la fois les besoins artistiques et psychologiques rencontrés dans différentes situations et populations, ce qui tend à leur donner une expertise professionnelle unique.

Origines de l’art-thérapie

Quoique la profession que nous connaissons aujourd’hui sous le nom d’art-thérapie, ne soit apparue qu’au siècle dernier, la pratique artistique a toujours été d’une importance cruciale dans les méthodes de guérison de plusieurs cultures tout au long de l’histoire de l’Humanité. Les débuts de l’art-thérapie moderne remontent au début des années 1900 lorsque les psychiatres se demandèrent tout d’abord s’il existait une relation entre l’œuvre produite réalisée par le patient et sa maladie.

À la même époque, les enseignants en art Plastiques remarquèrent que les dessins libres et spontanés des enfants constituaient en fait, une sorte d’autobiographie qui communiquaient des messages significatifs au niveau émotionnel et symbolique.

Ce sont ces deux domaines d’intérêt qui furent à l’origine de la création d’une discipline distincte, l’art-thérapie dans les années 30. La fondation de l’art-thérapie au Canada est l’œuvre de quatre figures pionnières: Marie Revai, de Montréal, et Martin Fischer de l’Ontario, Irne Dewdney et Selwyn Dewdney.

There are no comments published yet.

Leave a Comment

two × 2 =